Résumé :

Le roi Woden a disparu, laissant Asaheim sans tête. Après que l’assemblée du Thing l’ait élu, le jeune et timide Balder apprend avec difficulté les rouages de la royauté. Aura-t-il la force de se montrer le digne successeur de Woden, le plus grand roi qu’Asaheim ait connu ? En parallèle, son frère Thor part sur les traces d’un père disparu, sans se douter que ce qu’il va découvrir dépasse ses pires craintes ; qui aurait intérêt à faire disparaitre Woden ? Et dans quel but précis ?

Pendant ce temps, au royaume du Midland, un mystérieux devin fait irruption dans la vie de Siegfried, jeune forgeron. Qui est cet homme ? Que veut-il exactement, lorsqu’il aide Siegfried à faire fortune ? Devenu seigneur, le jeune homme est loin de se douter, lorsqu’il accepte de conquérir pour son ami et beau-frère le cœur d’une reine guerrière, qu’il vient de mettre en branle une chaine d’évènements qui changera à jamais la face du monde. Asaheim et le Midland sortiront-ils indemnes des ténèbres grandissantes qui les menacent ?

Deux histoires simultanées. D’un côté, Balder. Son père a disparu. Il doit lui succéder au trône. Jeune et naïf, il apprendra sur le tas les principes de la politique et surtout, s’émanciper des conseils pour prendre ses propres décisions, pas celles qu’on voudrait qu’il prenne. De l’autre, Siegfried. Son père adoptif lui confie une mission : ramener un trésor volé il y a bien longtemps par son frère. Mais la mission ne se déroule pas aussi bien que prévu et Siegfried devra fuir.

J’ai été un peu perturbé par ces deux histoires qui coexistent. Passant de l’une à l’autre sans vraiment de transition. Le lien n’apparaît que bien plus tard. C’est assez personnel comme ressenti mais pour moi, c’était trop brouillon. Je n’ai pas adhéré cette fois. Même au niveau de l’histoire de Balder, on s’éloigne un moment pour suivre la quête du frère dans le but de retrouver le père. Ça m’a vraiment donné l’impression de partir dans tous les sens.

Par contre j’ai beaucoup aimé le contexte de l’histoire. On joue avec les mythes nordiques. Sauf qu’il vaut mieux les connaître un minimum avant. Mes seules connaissances provenant de Magnus Chase, autant dire que je n’ai pas beaucoup suivi les légendes. Peut-être que cela a nui à ma compréhension et donc faussé mon ressenti. Au moins l’auteur a le mérite de changer un peu de ce qu’on peut voir.

Autre chose que j’ai beaucoup apprécié, c’est le travail sur la psychologie des personnages. On est loin de la distinction entre le bien et le mal. De fait, l’histoire est beaucoup plus réaliste. Peut-être que les interactions entre la famille royale sont un tout petit peu trop stéréotypé à mon goût.

Pourtant, dans l’ensemble, je suis restée indifférente à l’histoire et ses personnages. Je ne me suis pas particulièrement attachée à eux et n’ai pas vraiment ressenti de compassion pour leurs malheurs.

En somme, je suis passée à côté de cette lecture. C’était un moment agréable mais parfois trop brouillon. Au final, je ne saurai pas définir si j’aime ou non. Il serait mal venu de ma part de le déconseiller, parce qu’il y a de très bons points. Je n’avais peut-être tout simplement pas les bonnes clés pour apprécier ce livre à sa juste valeur. Aussi, je me contenterai de vous conseiller d’essayer si le cœur vous en dit. Peut-être que vous ferez une très bonne découverte.

Note globale : 5/10

© Elwee

Publicités