Résumé :

Embusqué sur le banc 102, celui de la Contrescarpe, alors qu’il surveille la fenêtre d’un fils de député bien peu sympathique, Kehlweiler, « l’Allemand », avise une drôle de « bricole » blanchâtre égarée sur une grille d’arbre… Ce petit bout d’os humain — car il s’agit de cela — l’obsède jusqu’à ce qu’il abandonne ses filatures parisiennes pour rallier Port- Nicolas , un village perdu au bout de la Bretagne. Et l’attente reprend au Café de la Halle. Depuis la salle enfumée du vieux bar, il écoute et surveille, de bière en bière, de visage en visage, et fait courir sans trêve, par les routes humides et les grèves désertes, son jeune assistant, Marc Vandoosler, le médiéviste de Debout les morts. Qui tue ?

Louis Kehlweiler découvre un os humain dans des excréments de chien. Qui pourrait croire que ce petit détail permettrait de mettre à jour un meurtre ? Pas grand monde puisque les policiers qu’il prévient refusent de le croire. Ce meurtre aurait pu rester impuni si un retraité ayant du temps à perdre n’avait pas mené l’enquête.

Louis est un homme brillant. Tout au long du récit, il fait de brillantes analyses. Notamment pour prouver le crime qui a eu lieu. Je crois que c’est un des personnages les plus intéressants que j’ai pu rencontrer. Un personnage énigmatique, parfois un peu mystérieux. Et pour une fois, on n’a pas le grand gentil parfait, on a un homme, avec sa part de lumière et sa part d’ombre. J’adore.

Dommage que l’enquête soit moins réaliste. Il faut avouer qu’elle relève plus du miracle que d’une véritable enquête. Certains indices sont complètement ahurissants. Je ne suis pas certaine d’avoir compris le raisonnement et comment on en arrive à la fin mais pourquoi pas.

Beaucoup de coïncidences et de parallèles à l’histoire. Entre autre une vieille histoire datant de la seconde guerre mondiale. Je n’ai pas toujours compris les liens et je me suis vite perdue dans les différentes histoires qui avançaient en parallèle. Au final, j’ai mis longtemps à finir ce livre. J’avais l’impression de lire plusieurs histoires en même temps et je ne suis pas certaine d’avoir saisi l’intérêt du concept.

En somme, un peu de déception sur ce livre, une enquête qui aurait pu être intéressante, vu le départ, si tout n’avait pas été si flou. Nous avons des personnages géniaux qui sont gâchés ou sous-exploité. Les coïncidences c’est bien, mais à un moment donné il faut vraiment arrêter d’en abuser. Sinon on fait de la science-fiction, pas un policier.

Note globale : 6/10

© Elwee

Publicités