Résumé :

Le marteau de Thor a disparu, encore ! Le dieu du tonnerre à la fâcheuse habitude d’égarer son arme, le pouvoir le plus puissant des Neuf Mondes. Mais cette fois, le marteau n’a pas seulement été perdu, il est tombé entre les mains de l’ennemi. Si Magnus et ses amis n’arrivent pas à le retrouver rapidement, le monde des mortels sera sans défense face à l’attaque des géants, Ragnarok commencera et les Neuf Mondes brûleront.

Malheureusement, la seule personne qui puisse négocier un accord pour récupérer le marteau et le pire ennemi des dieux : Loki… et le prix qu’il demande est très élevé.

Étant le deuxième tome, je risque de spoiler le premier dans la suite de cette critique. Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à revenir sur le tome 1 dont vous trouverez la critique ici.

L’échéance du Radnarok a été repoussée. Fenrir est à nouveau attacher. Chaque personnage a eu sa récompense. Tout est parfait en somme…ou peut-être pas. Après tout, il faut bien une histoire dans ce nouveau tome.

Nos héros se retrouvent à nouveau embrigader dans une quête. Le seul souci, c’est qu’ils sont plus menés par la quête que le contraire. J’ai l’impression que tout le tome, ils sont manipulés, se contentant de suivre ce qui leur est dit, malgré les avertissements. Mais après tout, difficile de démêler le vrai du faux.

Ce tome a exactement les mêmes qualités et défauts que le tome précédent. Je ne vais donc pas revenir sur ce qui avait été dit.

Je l’avais annoncé, je suis une grande fan de Rick RIORDAN. Et tout particulièrement sa première série. Quelle n’a pas été ma joie de retrouver un de mes personnages favoris dans ce tome. Alors, bien entendu, elle était déjà évoquée dans le tome 1. Mais dans ce tome-là, non seulement elle est évoquée mais en plus, on apprend qu’elle va avoir une place dans le tome suivant et là, j’adore.

L’auteur fait de plus en plus de parallèle entre ses séries et c’est un gros point positif quand on s’est attaché aux personnages et qu’on est obligés de les quitter une fois la série finie. Ce principe me fait un peu penser à un auteur français, Pierre Bottero.

En somme, c’est encore un excellent tome. Cela reste un vrai plaisir de retrouver tous les protagonistes. J’ai encore un peu plus appris sur la culture des mythes nordiques tout en prenant plaisir dans ma lecture et ça, c’est juste génial.

Note global : 8,5/10

© Elwee

Publicités