Résumé :

Elle ne m’aimait pas.
Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j’ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet.
Car moi, j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces.
De force.
Mais on n’aime pas ainsi.
Que m’a-t-elle donné ?
Un prénom, un toit et deux repas par jour.
Je ne garderai rien, c’est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j’ai vu le jour un 15 mai.
De mère indigne.
Et de père inconnu.

Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d’entrer.
En allumant la lumière, je reste bouche bée.
Pièce vide, tout a disparu.
Il ne reste qu’un tabouret au centre de la pièce. J’essuie mes larmes, je m’approche.
Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales.
Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés.
Je voulais savoir.
Maintenant, je sais.
Et ma douleur n’a plus aucune limite.

La haine.
Voilà l’héritage qu’elle me laisse.

Maud est la fille d’un grand chirurgien. Lors d’une promenade, elle se fait agresser. L’homme semble connaître son père et est bien décidé à la tuer. Fort heureusement pour elle, Luc passe par là et met en fuite l’individu. Le seul problème c’est que l’homme semble avoir une revanche à prendre et ne compte pas s’arrêter là.

Avec Maud, nous atterrissons au sein d’une famille plutôt étrange. Chacun semble vivre sa vie sans se soucier des autres. D’ailleurs, dans tout le récit cela se ressent. L’auteur a une manière de prendre séparément les personnages pour nous expliquer leurs peines et leurs fardeaux dans l’indifférence complète des deux autres. On a le père, sûr de lui peut-être trop. La belle-mère qui ne trouve plus sa place entre le père et sa fille, l’a-t-elle seulement eu un jour ? Et la fille, enfant gâtée qui ne fait que des conneries. Même si les personnages sont plutôt bien travaillés, je les trouve trop caricaturaux. Il n’y a peut-être que Luc qui échappe à cette règle. Difficile de savoir qui il est et ce qu’il ressent. Les différents personnages m’ont touché, peut-être pas tous de la même façon certes.

L’intrigue est plutôt pas mal, on sent que l’auteur a fait l’effort d’y mettre du suspens et des rebondissements. Alors certains sont prévisibles mais d’autres moins. Je pense que quelqu’un qui se laisse moins porter par le récit mais analyse plus ce qu’il lit pourrait aisément comprendre avant la révélation. Il n’y a qu’une chose qui me chagrine dans l’intrigue c’est le fait d’avoir embauché Luc. Certes, il a sauvé la fille et il est garde du corps. Je me mets juste à la place du père, si je devais protéger ma fille, je ne prendrai pas quelqu’un que je n’ai rencontré qu’une fois sous prétexte qu’il s’est comporté en héros. Pas sans aucune autre recommandation.

Le but était de cacher le véritable coupable jusqu’au bout. L’auteur laisse planer le doute sur tout le monde, juste par quelques phrases, une situation qui pourrait prêter à confusion. Et ça, c’est plutôt bien fait. Le problème, c’est qu’en regardant à posteriori, il y a des incohérences dans le récit. Ça aide à noyer le poisson mais c’est dommage. Enfin, ça reste un avis personnel, d’autres personnes pourraient trouver que ces situations sont complètement logiques. Peut-être qu’en relisant tout en sachant la fin, je trouverai cela normale également.

En somme, peut-être pas l’histoire de l’année mais un récit bien agréable à lire. Sans être exceptionnel, cela reste quelque chose de travailler malgré quelques défauts. Un livre à découvrir si on ne cherche aucune prise de tête, juste se laisser porter par les personnages et leurs mésaventures.

Note globale : 6/10

©Elwee

Publicités