Résumé :

Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, jusqu’au jour où des proches de son père meurent dans un accident de voiture. Leur fils de seize ans, Mike, devenu orphelin, emménage sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial (et sa salle de bains) avec un parfait inconnu…

Si seulement c’était tout ! Mais Mike ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.

Léa est bien décidée à découvrir quel secret cache son nouveau frère sous ses airs de superhéros…

L’histoire est contée par Léa, 16 ans qui est une lycéenne ordinaire. Un soir, elle retrouve son père, un bourreau de travail qu’elle ne fait que croiser, en train de cuisiner. Non seulement cuisiner mais surtout de la vraie cuisine, celle qui prend du temps. Tout cela pour leur annoncer quelque chose. Un couple d’ami venant de mourir, le père a accepté d’accueillir le jeune ado, Mike, 16 ans également.

Mike est l’enfant parfait : courtois, calme, respectueux des règles. Le seul problème, c’est qu’il l’est trop et en plus, il sait tout. Dans un monde d’adolescent, il ne fait pas bon se faire remarquer au lycée. Léa l’a bien compris et s’efforce depuis des années à entrer dans la grande masse des anonymes. Celle qui ne fait pas de vague, qu’on n’embête pas parce qu’au fond, personne ne la remarque et c’est bien mieux ainsi. On évite les bagarres, le racket et tous les désagréments que subissent ceux qui sont catégorisés comme faibles. On baisse les yeux quand ça arrive aux autres, parce qu’il ne faut surtout pas se faire remarquer au risque d’être le suivant. Oui mais voilà, avec l’arrivée de Mike qui sait tout et ne manque pas de l’afficher en répondant à chaque question des profs, l’équilibre trouvé par Léa s’en trouve menacer. Il attire l’attention des brutes de la classe. Non seulement sur lui mais également sur Léa, puisque le proviseur l’a associé à lui en le mettant directement à côté d’elle. La jeune fille essaie de limiter les dégâts en expliquant les règles d’un lycée à Mike mais le garçon ne semble pas comprendre. Chaque fois, il rétorque qu’il est bizarre parce que ses parents sont morts. Que répondre à cela ?

Je vais commencer avec les points forts. J’ai adoré le fait que l’histoire soit racontée par Léa. Pour la simple raison, qu’on découvre au fur et à mesure. Comme elle, on contemple Mike en se demandant qu’est-ce que cet hurluberlu. On essaie de comprendre les réactions du père. Ne pas avoir un narrateur omniscient permet de se fondre dans l’histoire et avoir l’impression que nous sommes Léa.

Le style est simple et accessible. Plutôt agréable à lire. Il nous emporte avec lui. Je me suis retrouvée à penser comme Léa, à chercher la vérité, refuser d’y croire quand elle était enfin dévoilée.

Dans les points faibles, je regrette un peu que les personnages secondaires (les parents, les amis de Léa) ne soient pas plus approfondis. Ça me manque un peu. Je les juge trop effacés et superficiels. On ne les voit que du regard de Léa, qui ne s’y attarde pas plus que ça. On connait juste quelques détails sur eux. Du fait que ce soit Léa qui parle, je m’attendais à ce qu’elle accorde un peu plus d’attention à ses meilleurs amis. Alors que non, ils passent complètement à la trappe. Et je trouve ça un peu dommage.

La révélation est bien trouvée, ni complètement irréalisable, ni complètement plausible au vu de nos compétences actuelles. Pour le coup, j’ai été surprise, j’attendais beaucoup de la suite. Et là, j’ai été déçue. Pour moi, cette révélation n’est pas assez exploitée. L’auteur aurait pu pousser le concept, aller plus loin dans la révélation. J’aurai aimé en apprendre plus. Or, ce n’est ici qu’un outil pour justifier la fin. Et là je reste sur ma faim. Sans jeux de mots.

Dans l’ensemble, ce livre est une très bonne découverte pour moi et je le recommande. L’histoire est bien amené et très entraînante.

Note globale : 7/10

©Elwee

 

Publicités